NOSTALGIE EN VRAC

13 mars, 2010

SOLITUDES ENTRELACEES

Classé dans : poesie,poesie — charly @ 18:24

 

 

C’est une bien banale histoire

De celles que tisse un monde sans espoir

Il n’avait besoin que de serrer une main

Peu importe qui la tienne demain

Elle ne désirait qu’un semblant de tendresse

Pour habiller sa détresse

La vie leur avait joué trop de tours

Qu’ils ne savaient plus rêver  au grand amour

C’est une bien banale histoire

De celles que ne retient pas la mémoire

Elle n’a donc aucune morale

Dont on se moque pas mal

Pourtant l’espace d’un instant

Quelqu’il puisse être insignifiant

Leurs solitudes entrelacées

Ont oublié leurs coeurs glacés

 

 

Laisser un commentaire

 

LisezMoi |
Toute une histoire ... |
artave |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog irrégulier
| poete38
| jfzimmermann