NOSTALGIE EN VRAC

18 avril, 2011

L’ODEUR

Classé dans : Non classé — charly @ 17:21

BLAFARD IL SE REVEILLE D’UNE NUIT D’IVRESSE

L’ODEUR EST LA QUI L’AGRESSE

UNE DOUCHE BRULANTE

QU’il VOUDRAIT PURIFIANTE

NE LA CHASSERA PAS DE SON CORPS

PAS CETTE FOIS ENCORE

L’ODEUR EST LA QUI LUI COLLE A LA PEAU

IL REVET SON COSTUME VERT-D’EAU

AUSSI MITE QU’UNE EXISTENCE

PLACEE SOUS LE SIGNS DE « PAS DE CHANCE »

JUSTE POUR  SE DONNER UN AIR

L’AIR DE QUELQU’UN ,DU MOIS IL L’ESPERE

L’ODEUR EST LA QUI LE RAMENE A LA REALITE

ECOEURANTE DE MEDIOCRITE

IL ALLUME ALORS NERVEUSEMENT UNE CIGARETTE

S’APPLIQUE A VIDER DE TOUTE PENSEE SA TETE

PUIS SE PREPARE UN CAFE AU LAIT

IMPOSSIBLE DE L’AVALER

L’ODEUR EST LA , A EN VOMIR

QU’EST-CE QU ‘IL PEUT SE MAUDIRE

DE NE PAS POUVOIR LA FAIRE DISPARAITRE.

ELLE A ENVAHI SA VIE, SON ETRE

DEPUIS QUE LA SOCIETE L’A PROSCRIT,

FRAPPE DU SCEAU DU MEPRIS

CELUI  QUI PERD ENCORE ET ENCORE

L’ODEUR DE LA MORT

 

 

Laisser un commentaire

 

LisezMoi |
Toute une histoire ... |
artave |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog irrégulier
| poete38
| jfzimmermann